Homélie du 9 novembre

"Le Temple dont il parlait c'était son corps."

Voici ce que nous dit la lecture de ce dimanche 9 novembre où nous fêtons la dédicace de la basilique St Jean de Latran à Rome (Cathédrale du pape, Evêque de Rome).

A Jérusalem, ville sainte pour les juifs, Jésus chasse les vendeurs du Temple. Lieu où la présence du Dieu de l'Alliance se manifestait par excellence. Il accomplit ainsi ce qu'affirmait le prophète Zacharie (14,21) : "Il n'y aura plus de marchands dans la maison de Dieu en ce jour-là"
C'est à dire quand Dieu se manifestera en toute clarté (en Jésus son Fils déjà et à la fin des temps)
Jésus appelle le Temple : " la maison de mon Père". Ce geste de Jésus est fait dans une ambiance pascale pour les juifs et ce même geste mènera peu à peu ses disciples à la Pâque Chrétienne, sa résurrection.
Par ce geste prophétique Jésus veut nous faire comprendre que désormais avec sa venue, son Père est présent en Lui, comme il nous le dit déjà dans l'évangile selon Jean en 1, 18 : "Dieu personne ne l'a jamais vu, le Fils unique (Jésus) lui l'a fait connaître."
Dieu n'a plus besoin de temple de pierre pour y habiter mais il habite pleinement le Coeur de son Fils Jésus.
Nos églises bâtiments sont là pour nous permettre de nous rassembler pour prier et à travers leurs aménagements nous aider à découvrir la présence réelle du Seigneur en nous.
St Paul dans la lettre aux Corinthiens affirme : "N'oubliez pas que vous ètes le temple de Dieu, la maison de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous."
Alors, nous pourrions dire que nous sommes le signe communautaire et personnel de l'Alliance d'amour de Dieu avec son peuple, comme l'Arc en ciel dans le livre de la Genèse.
Ceci nous engage à vivre d'une certaine façon avec Jésus et avec les autres puisque chacun est la maison de Dieu.
St Jean chrysostome, un évêque des premiers siècles de l'Eglise, invitait à reconnaître en tout homme le Christ que l'on vient de célébrer dans l'église au cours de la messe.

En terminant je nous pose deux questions :

  • Sommes nous convaincus que Dieu par Jésus habite en nous ?

  • Notre façon de nous comporter avec les autres, particulièrement ceux que nous n'aimons pas ou que nous jugeons, manifeste-t-elle que Dieu habite en nous et honore-t-elle qu'en eux aussi Dieu est présent ?

 Père Michel Nicolas