Homélie du 16 novembre 2014

  Le Seigneur attend de nous que nous portions des fruits

Comme le raconte le livre de la Genèse le Seigneur a crée l'homme et la femme  en leur demandant avec confiance de faire fructifier la Création(Gn ch 1 et 2) Il y est dit aussi que tout ce que le Seigneur donne à l'homme est bon et donne du fruit selon son espèce...(arbres,semences,animaux)
La parabole du maître qui part en voyage redit cela à sa  façon.Il confie ses biens à ses serviteurs selon les capacités de chacun. Le maître c'est Dieu. Les serviteurs c'est nous!
Il ne demande que ce qu'il nous a donné. L'amour de Dieu s'adapte à chacun.
St François de Sales a une belle image en parlant de la vocation de chacun. Je cite de mémoire,dans L' Introduction à la Vie dévote :

Si un couple marié veut vivre comme des moines,çà ne va pas,si des religieux clôitrés se répandent sans cesse en ville,ce n'est pas leur vocation,si l' êvèque  vit comme un chartreux il ne remplit pas sa charge.....

St Paul dans la 1ère lettre aux Corinthiens ch 12,7à 11 nous dit:"A chacun la manifestation de l'Esprit en vue du bien commun. L'un reçoit un discours de sagesse, l'autre un discours de science,un autre la foi .un autre le don de guérir,ou encore le don de discernement, le don de la sciences des langues,mais aussi à un autre le don de les interpréter.".   
Et tout cela permettant de porter des fruits pour le bien de tous.
Les deux serviteurs qui ont fait porter du fruit sont appelés par le maître:bons et fidèles et celui qui n'a pas porté de fruit est traité de mauvais et paresseux serviteur.
Mais pourquoi n'a t-il rien fait il dit :"J'ai eu peur...."
Il reproduit ainsi ce qu'Adam et Eve ont éprouvé vis à vis de Dieu qui les cherchait dans le jardin:"Gn 3,9:Le Seigneur appela l'homme:"Où es-tu ? Adam répond;j'ai eu peur ,je me suis caché car je suis nu...."Il est nu car il n'a pas porté le fruit de la confiance que le Seigneur lui avait donné en lui demandant de ne pas manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal(Gn 2,17)l'homme pouvant alors décider lui même de ce qui est bien et mal et voulant se passer de Dieu.
L'exemple qui nous est donné en 1ère lecture (livre des proverbes ch 31) d'une personne qui porte du fruit c'est une femme.
Etonnant par rapport à une époque et une civilisation où le statut  de la femme était si dépendant  des hommes  et où  les hommes priaient ainsi:"Merci Seigneur de m'avoir crée homme..."
Messieurs reconnaissons combien les femmes nous apportent dans tous les domaines de la vie...Entre autres dans la vie de l'Eglise....

Et puis sachons répondre à ce que le Seigneur attend de nous,avec les dons qu'il nous a donné....portons du fruit à notre mesure pour le bien de tous.


 Père Michel Nicolas